logo





Cette partie est réservée aux témoignages de personnes ou d'Associations qui ont eu une expérience intéressante à faire partager. Si c'est votre cas, envoyez le vôtre, au Comité de Jumelage, soit par messagerie électronique, soit par courrier postal, accompagné de documents comme des photos par exemple.

Magic Hawai

Du 2 au 6 août 2012, le groupe rouennais "Magic Hawaï" a participé au festival "Färhmannsfest" de Hanovre.
Pour plus d'informations:
http://www.faehrmannsfest.de      http://www.myspace.com/magichawai


Accueil d'une délégation d'étudiants de l'Université de Hanovre


Le 19 juin dernier, Madame Cornelia Rauh, professeur du département d'histoire de l'université de Hanovre s'est rendue à Rouen accompagnée d'un groupe d'une quinzaine d'étudiants en histoire. Dans le cadre d'un voyage d'études en France et en Belgique sur la Mémoire des 2 guerres mondiales, le groupe a passé toute la journée du mardi 19 juin à Rouen / Mont St Aignan.
Le matin, les étudiants allemands ainsi que leurs enseignants ont été accueillis à l'Université de Rouen, par Mme Alexandra Richter, directrice du département d'allemand, et Mme Corinne Bouillot, maître de Conférences, et les étudiants du département. Etait également présent Thierry LEGRAS en qualité de membre du Conseil d'administration du Comité de jumelage.
S'en sont suivis des exposés en allemand sur La mémoire des bombardements en France à travers l'exemple de Rouen, par C. Bouillot; Guerre aérienne et mémoire en Allemagne, par une étudiante du groupe de Hanovre. Puis s'est ouverte une discussion avec les étudiants germanistes présents.
Après cette matinée studieuse, le repas a été pris sur le campus avec les étudiants du département d'allemand.

Etudiants
Allocutions

Etudiants

A 14 heures, l'ensemble de la délégation franco-allemande était attendue à l'Hôtel de ville pour un accueil officiel et un pot de l'amitié avec M. Bruno BERTHEUIL, maire adjoint en charge, entre autres, des relations internationales et de la vie étudiante. Nos amis allemands ont été impressionnés par la magnificence de la Salle des Mariages et de ses boiseries. Quelques échanges avec la présidente du Comité de jumelage, Carole ANGENOT, qui a également fait une courte intervention en allemand et qui s'est vue remettre par Mme RAUH, une belle boîte de biscuits Bahlsen, dont l'entreprise est originaire de Hanovre.
Sous un temps plutôt clément, l'après-midi a été consacrée à une visite de la ville de Rouen en allemand, par Mme Delattre-Brandon, guide-conférencière interprète, autour de la mémoire des 2 guerres mondiales. Puis départ en car pour le Mémorial des Martyrs de la Résistance de Seine-Inférieure à Grand-Quevilly. La journée achevée, l'ensemble de la délégation allemande a pris ses quartiers pour un repos bien mérité dans l'Auberge de Jeunesse de Rouen. Ils sont repartis le lendemain poursuivant leur périple.




Hip Hop

Dans le cadre d'un échange initié en 2010 et intitulé un Pas de danse vers l'autre (ein Tanzschritt auf den anderen zu) entre des jeunes danseurs de la Hip Hop Community de Hanovre et leurs homologues français de la MJC Rouen Rive Gauche, l'association Rouen Cité jeunes a réuni à Rouen, du 30 mars au 7 avril 2012, 14 jeunes Allemands et 12 jeunes Français âgés de 15 à 25 ans. 

Le vendredi 6 avril, dans les locaux de l'Auberge de Jeunesse de Rouen, la troupe franco-allemande, réunie pour l'occasion, a donné une représentation pleine de talent, d'expressivité et d'énergie communicative, mais également d'émotion. La chorégraphie, ouvre conjointe de Krystoff Zami (France) et de Mehmet et Asu Asci (Allemagne), a permis de mettre en scène des danseurs au profil très différent, et de réunir valides et non valides dans un programme imposé qui laissait pourtant libre cours aux personnalités.

Hip Hop



L'échange retour aura lieu du 26 au 28 mai prochain durant la Pentecôte (Pfingsten). 16 jeunes français partiront alors à Hanovre rejoindre leurs collègues de la HipHop Community Hannover afin de livrer une nouvelle fois la preuve de leur énergie débordante sur le parvis de l'Hôtel de ville de Hanovre dans le cadre de la fête de la culture et DES cultures (Fest der Kulturen).

Cet événement porté par Rouen Cité Jeunes et la HipHop Community Hannover , en coopération avec la Maison des Jeunes de Hanovre (Haus des Jugend), prouve une fois de plus que les relations franco-allemandes trouvent sens dans tous les domaines et toutes les expressions artistiques.

Voici une vidéo du voyage des jeunes rouennais à Hanovre: 

http://vimeo.com/43363863 

Cliquer sur le lien pour la découvrir.

Que soient ici remerciés
- tous les membres de l'équipe de la MJC qui ont participé au projet : Philippe Ferney directeur, Anais Préaux, responsable secteur jeunesse, Roland Mouquet régisseur, Grégory Robin et Néréa Devaux, jeunes en service civique, Krystoff Zami, directeur artistique, Emilienne Brard, animatrice, Irina Thion bénévole.
- Mehmet et Asu Asci, chorégraphes et danseurs de la HipHop Community Hannover
- ainsi que les partenaires et financeurs qui ont contribué à la réalisation et au succès de cet échange : Catherine Morin-Desailly, sénatrice de Seine Maritime, au titre de sa réserve parlementaire, la Direction Régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Haute Normandie, le Département de Seine Maritime.
- Et bien entendu, tous les jeunes danseuses et danseurs

Voyage d'étude de l'INBP

Cécile Henry, chargée des Relations Partenaires de l'INBP (Institut National de la Boulangerie Pâtisserie) relate un voyage à Hanovre, entre le 27 et 30 novembre 2011, organisé à la demande de la Confédération Nationale de Boulangerie Pâtisserie Française et soutenu par l'OFAJ.

L'Institut National de la Boulangerie Pâtisserie a été créé en 1974 par la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie. C'est un organisme de formation pour adultes, dont les activités ont beaucoup évolué depuis sa création. Bien que national, l'I.N.B.P. ne se situe pas à Paris, mais à Rouen, capitale normande.

" Outre M. Crouzet, Président de la Confédération Nationale de Boulangerie Pâtisserie Française, différents dirigeants de cette Confédération, des présidents de Fédération ainsi que des boulangers (au total 17 personnes venues de toute la France) ont participé à ce voyage d'étude.

Le séjour a commencé par une visite du centre ville de Hanovre. Le groupe s'est imprégné du modèle marketing allemand : mêmes enseignes présentes aux endroits stratégiques (sortie de métro, gare, zone piétonne), déclinaison variée de types de points de vente pour une même enseigne (boulangerie lounge, boulangerie avec coin café, corner, etc.), nouveaux concepts comme la boulangerie self-service.

Boulangerie Borchers: très ancienne maison à Hanovre (1847) «boulangerie de spécialités anciennes hanovriennes» a gagné sa réputation grâce à sa qualité, son large assortiment et de nombreuses spécialités dont les figurines en sucre (Zuckerbilder) faites à la main pour la période de Noël.

Borchers Photo de gauche,
M. Borchers en rouge
figurines
Ci-dessus, les "Zuckerbilder" et les "ChristStollen"

Nous avons ensuite été reçus par Mme Emmerich-Jüttner , directrice générale de la Fédération de Boulangerie Basse Saxe-Brême au sein de la Bäckerfachschule Hannover (école de boulangerie de Hanovre) avec laquelle le CFA BPF de l'INBP (centre de formation des apprentis de boulangerie de l'Institut National de la Boulangerie) entretient déjà depuis 11 ans un échange d'apprentis. Ensuite, M. Olaf Schoppe, formateur en boulangerie, nous a informé de l'offre de formation en boulangerie et la société Ott und Kränzlein nous a présenté un logiciel de gestion des points de vente. 

Ecole de boulangerie






M
me Emmerich-Jüttner
se trouve au centre, avec des lunettes, à gauche de M. Crouzet







La deuxième et troisième journée étaient consacrées à la visite d'entreprises, de sites de production de boulangerie ainsi que de points de vente. Le troisième jour, le groupe a visité la « Bäko », coopérative d'achat créée et gérée par la boulangerie allemande. La visite d'Isernhäger, le centre de technologie, d'analyse et de production de levain est venue compléter ce tour d'horizon de la boulangerie allemande.".

visite site de production

COMPTE-RENDU en Allemand de ce voyage, fait par la Bäckerinnungs-Verband Niedersachsen/Bremen

Anna Petrillo en stage à Rouen

Octobre 2010

Anna Petrillo, d'origine italienne, vit actuellement à Neustadt am Rübenberge, près de Hanovre. Elle fait une formation d'assistante commerciale trilingue. Elle nous présente son expérience à Rouen.

Je m'appelle Anna Petrillo et j'ai 19 ans. Je termine une formation pour devenir assistante commerciale trilingue au lycée BBS 11 de Hanovre.
Actuellement, je fais un stage de 6 semaines en France, à Rouen.
Pour pourvoir participer à ce stage, il fallait avoir de bonnes notes, participer à la vie collective du lycée et, bien sûr avoir un comportement irréprochable.
Avec deux autres filles, nous sommes venues en train, avec notre professeur de français. Pour arriver à Rouen nous avons loué une voiture. Trois autres stagiaires de notre classe sont parties directement de Hanovre en voiture.
J'ai été affectée à la MJC Rive Gauche de Rouen et je suis très heureuse. Les salariés sont très gentils. Ils me parlent lentement et clairement avec moi et comme ça je peux tout comprendre. L'entreprise propose beaucoup d'activités pour les enfants, les jeunes et les adultes. Je peux aider les salariés. Ça me plaît beaucoup.
Durant le stage, et pendant un mois, j'habite dans une maison avec 2 autres stagiaires, à Sotteville. Les deux dernières semaines nous serons dans un hôtel.
Je prends le métro pour aller à l'entreprise. J'espère que j'améliorerai mon français durant ce stage en France.

Anna Petrillo



Pour les germ
anophones, le témoignage en allemand

Témloignage
Cliquer sur le document

Anna Petrillo

Guillaume L. B., jeune français en séjour à Hanovre

Eté 2009

Il me faut dire tout d'abord combien j'ai apprécié le stage que j'ai effectué du début juillet jusqu'à la mi-août au sein du centre culturel Faust de Hanovre. J'ai été dès le départ très bien accueilli. Le bureau culturel de Hanovre, et en particulier mesdames Jegodka et Ciecior, ont joué un rôle important tant dans la préparation du séjour que dans son bon déroulement.

En outre, la ville de Hanovre a pris en charge une partie des frais de mon séjour, comme le logement ou un ticket de tram pour le mois. Ce dernier dessert admirablement les différents quartiers de Hanovre. Enfin, j'ai reçu une bourse de mobilité de la part de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), et je n'ai eu en définitive aucun frais à ma charge.

- Je logeais dans un immeuble locatif récemment rénové, principalement occupé par des étudiants, situé au cœur d'un quartier résidentiel proche des commodités. La cuisine commune était le point névralgique du bâtiment où tous se rencontraient.

- Au sein du centre culturel Faust, mon travail consistait à apporter mon aide à la préparation de la future exposition consacrée au thème du jardin. J'étais encadré avec plaisir par monsieur Schmidt, directeur de la galerie, et Florian, son adjoint.

 

Je tiens ici à remercier ces personnes, ainsi que celles citées plus haut pour leur gentillesse et leur patience. De façon plus générale, j'ai trouvé les Allemands ouverts et sympathiques, loin des stéréotypes parfois évoqués. La ville elle-même est fort accueillante. Si les reconstructions d'après-guerre n'ont pas le charme des bâtiments du centre historique, Hanovre est une ville vivante, agréablement aménagée autour d'un vaste centre piétonnier où se concentre l'activité, tandis que de nombreux et vastes espaces verts rythment l'espace urbain. En outre, l'été fut animé par de nombreuses manifestations culturelles très variées, telle que la Machsee Fest qui accueille début août chaque soir plusieurs concerts autour du lac du même nom.

 

En conclusion, ce séjour m'a permis de me perfectionner en allemand et d'approfondir ma connaissance du pays. Surtout, il m'a donné le goût et l'attrait pour l'Allemagne. Cette expérience reste donc pour moi un très bon souvenir, que je conseille fortement.


Sabrina GADE, étudiante de Hanovre

Mon séjour à Rouen du 27/02/2009 au 09/04/2009

Ayant déjà participé à plusieurs échanges en Normandie, mon choix s'est naturellement porté sur le ville de Rouen. Ma prof de français m'a dit qu'il existait un jumelage entre Rouen et Hanovre ; j'étais très étonnée, car je n'étais pas au courant. Sur Internet j'ai trouvé les coordonnées du Bureau de la culture de Hanovre qui m'a communiqué plusieurs contacts, dont celui du Comité de jumelage Rouen-Hanovre. J'ai contacté le comité et grâce à lui, j'ai reçu un mail d'une famille habitant en centre-ville qui était prête à m'accueillir et répondait à mes attentes.

Je trouve très bien le principe du jumelage entre deux villes étrangères : on a la possibilité d'entrer en relation avec l'autre ville, d'en connaître les curiosités et les alentours. Cela permet également aux membres de découvrir une autre culture. En outre, grâce au jumelage, j'ai pu trouver un hébergement me convenant.

Dans l'ensemble, mon séjour en France s'est très bien passé. Outre l'accueil chaleureux de ma famille, l'atmosphère qui régnait dans la structure où j'ai effectué mon stage m'a beaucoup plu. J'ai pu découvrir toutes le facettes de la ville de Rouen, et j'ai même profité de la proximité de Paris (une heure de train au départ de Rouen) pour y passer une journée.

Le fait de vivre dans une famille m'a permis de me faire une idée de la vie d'une famille française, ainsi que des coutumes et traditions.

Pour les germanophones, le témoignage en allemand  Mein Aufenthalt in Frankreich


Aufenthalt
Cliquer sur le document

Sabrina Garde

Recherche

Nous avons reçu une lettre de Gudrun KOCH, Bregenzer str 6, D 30519 HANNOVER, tél 0511 / 83 35 88 qui est à la recherche des personnes figurant sur cette photo. Il s'agirait d'une photo représentant des lycéennes de Camille Saint-Saëns à Rouen et qui ont participé à l'échange avec le lycée Elsa - Brändström de Hanovre. Cet échange date de 1974. Si quelqu'un se reconnait sur la photo, Gudrun aimerait bien avoir des nouvelles.


Gudrun Kloch

Le Groupe de Touristes Rouennais

Créé par un groupe d'amis en 1911, le GTR avait, au départ, pour seul but de populariser le cyclotourisme.
Après la pause forcée de la Grande Guerre, les activités se diversifièrent : marche, aviron, natation et même tir firent leur apparition dans notre association. Puis, grâce aux premiers congés payés, ce fut la découverte et la pratique du cyclo-camping. Chacun apprécia alors la liberté de voyager en toute autonomie, l'amitié partagée avec les copains, le plaisir de pédaler en groupe et d'emmener son épouse le plus souvent en tandem, la joie de vivre au grand air durant quelques jours...  A cette époque, le GTR était à son apogée : il comptait 500 membres.

Aujourd'hui, notre club, qui fêtera ses 100 ans d'existence en 2011, ne reste pas moins très actif. Composé d'une petite centaine de cyclotouristes, il regroupe des membres de 10 à 80 ans, dont un tiers de féminines.

Les relations avec nos amis de Hanovre sont très fréquentes. Tous les deux ans, nous nous recevons réciproquement

Vous pouvez découvrir notre voyage à Hanovre en 2005, en cliquant sur l'icône ci-dessous

Document GTR

Extrait du Pignon Voyageur N° 37

Si vous voulez en savoir plus sur les activités,
consultez le site web GTR

GTR 2007

 

Mentions légales
Plan de site