logo






Mariage franco-allemand entre Rouen et Hanovre!


Chrystèle O. et Christoph R. se sont dit oui le 31 mars 2018 à Eslettes dans la banlieue de Rouen 32 ans après leur première rencontre amoureuse en 1986 lors d'un échange entre le lycée Camille Saint Saëns de Rouen et la  Ricarda- Huch-Schule de Hanovre.

Après s'être perdus de vue pendant toutes ces années, la magie d'internet les a, à nouveau, réunis voici tout juste un an.

 

Années lycée

Années lycée



Signature



Mariage


Les Amis du Jumelage  Rouen-Hanovre leur souhaitent longue vie à deux et beaucoup de bonheur ainsi qu'à leurs proches.











Einladung zur DAAD-Kulturveranstaltung in Rouen!


Am Samstag, den 10. Februar 2018 wird die deutsche Jugendbuchautorin Ulla Scheler ihre beiden Romane „Es ist gefährlich, bei Sturm zu schwimmen“ und „Und wenn die Welt verbrennt“ auf dem Campus der Université de Rouen vorstellen!

 

Die Lesung findet in deutscher Sprache statt und es wird Getränke, Snacks sowie eine Verlosung geben. Der Eintritt ist frei!

Ulla Scheler ist eine junge, charmante Autorin, die für den Deutschen Jugendliteraturpreis 2017 nominiert wurde. Sie wird aus ihren beiden Romanen lesen und im Anschluss wird es ein Autorengespräch in Form einer offenen Fragerunde geben, bei der es auch um den Autorenberuf an sich gehen wird. Organisiert und moderiert wird die Veranstaltung von 4 Masterstudentinnen des Studiengangs LEA.

 Ort der Lesung ist der Raum F310, der sich im Bâtiment Robespierre - Université de Rouen Normandie, direkt an der Haltestelle Campus (T1)/ befindet. Der Weg wird ausgeschildet sein.


Lesung_Scheler_Welt_Rouen

Lesung_Scheler_Welt_Rouen





dfi aktuell









Version française en bas

Sehr geehrte Damen und Herren,

pünktlich zum 55. Jahrestag des Elysée-Vertrages hat das Deutsch-Französische Institut in
Kooperation mit der Bertelsmann Stiftung eine große Studie zu den deutsch-französischen
Städtepartnerschaften fertig gestellt.

Viele fragen sich, wie aktiv die deutsch-französischen Städtepartnerschaften heute sind,
von denen zahlreiche in Reaktion auf die Unterzeichnung des Freundschaftsvertrages 1963
geschlossen wurden. Antworten auf diese und weitere Fragen gibt die bislang größte Studie
zu den deutsch-französischen Städtepartnerschaften, an der sich 1.322 Gebietskörperschaften
aus Deutschland und Frankreich beteiligten.

 

        Die Ergebnisse der Studie sind auf Deutsch und Französisch verfügbar
                      und können hier:

https://www.bertelsmann-stiftung.de/de/publikationen/publikation/did/staedtepartnerschaften-den-europaeischen-buergersinn-staerken/

heruntergeladen werden.


      Weitere Informationen zur Studie finden Sie auf unserer Homepage:

https://www.dfi.de/de/Projekte/projekte_staedtepartnerschaften.shtml

 

Wir hoffen, dass die Studie auf Ihr Interesse stößt und wünschen Ihnen eine gute Lektüre.

Mit freundlichen Grüßen

Frank Baasner und Eileen Keller

Céline Diebold

Deutsch-Französisches Institut

Bertelsmann Stiftung

 


Mesdames et Messsieurs,

Juste à temps pour le 55e anniversaire de la signature du Traité de l’Elysée,
l’Institut Franco-Allemand vient de publier une étude commune avec la Bertelsmann Stiftung
sur les jumelages franco-allemands.

Nombreux sont ceux qui se demandent où en sont les jumelages dont beaucoup ont été
créés suite à la signature du traité de l’amitié en 1963. La plus grande enquête jamais réalisée
sur ce sujet, à laquelle ont participé 1 322 collectivités territoriales françaises et allemandes,
répond à cette question et beaucoup d’autres.

 

        Les résultats de l’étude sont disponibles en français et
                      en allemand. Vous pouvez télécharger le document ici :

https://www.bertelsmann-stiftung.de/de/publikationen/publikation/did/les-jumelages-de-collectivites-territoriales-renforcer-le-sentiment-citoyen-europeen/


      Pour plus d’informations sur l‘étude, veuillez consulter notre site internet :

https://www.dfi.de/fr/Projets/projets_staedtepartnerschaften.shtml

 

Nous espérons que l’étude suscite votre intérêt et vous souhaitons une bonne lecture.

Avec nos meilleures salutations,

Frank Baasner et Eileen Keller

Céline Diebold

Institut Franco-Allemand (dfi)

Bertelsmann Stiftung

 

Deutsch-Französisches Institut
Asperger Str. 34
D-71634 Ludwigsburg

Tel:  +49 (0) 7141 – 93 03 – 0
Fax: +49 (0) 7141 – 93 03 – 50
info@dfi.de
www.dfi.de

 


Où va l'Allemagne ?, réflexion du Mouvement Européen de Seine-Maritime

Euroscope76Canteleu, le jeudi 23 novembre 2017



Pour comprendre ce qu’il se passe en Allemagne après les élections législatives du 24 septembre dernier, et ce qui risque d’arriver dans les semaines et les mois à venir, il faut faire un certain nombre de rappels utiles :


Les Allemands, encore largement traumatisés par le passé nazi, et malgré l’apparition d’une droite nationaliste xénophobe et eurosceptique, souhaitent très largement la stabilité politique et ne remettent pas en cause la bonne santé sociale et économique de l’Allemagne (cela à près de 85% dans les derniers sondages).

De nouvelles élections seraient sans doute catastrophiques pour les partis traditionnels (la CDU/CSU d’Angela Merkel, le SPD de Martin Schulz, et même les VERTS de Cem Özdemir et le FDP de Christian Lindner) et verraient monter à la fois cette droite nationaliste (AfD, proche du FN) et l’extrême gauche (Die LINKE, proche de la « France insoumise »).


La solution de la GRANDE COALITION (CDU / CSU + SPD) aurait au moins deux avantages supplémentaires par rapport à la coalition à la « Jamaïque » (CDU / CSU + VERTS + LIBÉRAUX) qui vient d’échouer : Un penchant européen plus prononcé avec un Ministre des Affaires Étrangères qui pourrait à nouveau être Sigmar Gabriel (SPD), très populaire en Allemagne, un accueil des réfugiés mieux régulé et maîtrisé, et moins hostile qu’avec le FDP ; mais aussi une défense des dossiers sociaux sur lesquels Angela Merkel serait sans doute prête à faire de nouvelles concessions, par exemple sur la question délicate des travailleurs détachés, et celle du contrôle des banques en Europe, véritable tabou pour le FDP.


Pour sauver la mise, la chancelière serait même sans doute prête à offrir de nouveaux postes ministériels au SPD, et pourquoi pas celui des finances, ce qui serait évidemment une révolution après l’ère « Schäuble », véritable « père fouettard » de la finance européenne, qui va maintenant présider le Bundestag, l’Assemblée Nationale allemande. Martin SCHULZ qui a, par avance, refusé d’entrer dans un quatrième gouvernement MERKEL, se verrait bien offrir un lot de consolation européen. La vie politique est toujours habile à trouver des solutions arrangeantes pour recaser les « perdants »… ;


Les sondages d’opinion faits ces derniers jours en Allemagne montrent que Christian LINDNER, le jeune leader plein de morgue du FDP (Les Libéraux que l’on peut comparer à une UDI droitisée qui aurait perdu son goût pour l’Europe…) n’a pas été approuvé par une majorité d’Allemands en rompant les négociations avec la CDU/CSU et avec les Verts emmenés par Cem ÖZDEMIR.


Le Président MACRON et les Français devraient retrouver des raisons de se rassurer dans un tel schéma, et le « moteur » franco-allemand (ou le « tandem », que je préfère employer à « couple » toujours trop connoté psychologiquement, et dont abuse la presse française) retrouver un nouveau carburant indispensable à une vraie relance de l’Europe.


Rien n’est écrit, et de nombreux obstacles sont encore à surmonter, mais ce scenario semble possible dans une situation européenne et mondiale instable et particulièrement dangereuse.


Rendez-vous dans les jours et les semaines à venir…



Bernard DELADERRIERE

Président du Mouvement Européen de Seine-Maritime

Vice-Président du Mouvement Européen France


Etat des lieux des relations franco-allemandes

Une Table Ronde, consacrée à l’ « état des lieux des relations franco-allemandes entre les élections en France et en Allemagne », a réuni le 20 juillet à Cabourg M.

Klaus-Heinrich STANDKE («Triangle de Weimar »), Hans HERTH (Président de la FAFA) et le Mouvement Européen France que je représentais. M. Christophe BLANCHET, le député de la circonscription, nouvel élu « En Marche », était également présent.

 
Voici un large écho de nos interventions. Je vous en souhaite bonne lecture !

 
 

Bernard DELADERRIÈRE

Président

Vice-Président du Mouvement Européen France



CR Cabourg 2017

Vous pouvez consulter le compte-rendu en cliquant sur l'icône























 

Mentions légales
Plan de site